Pratiquer les compétences

Le  par Vince

Cet article fait partie de la traduction du livre « The one skill » de zenhabits

Nous avons à notre disposition cinq mini-compétences que nous allons mettre en pratique et regrouper au sein d'une seule compétence plus grande, un seul processus de guérison.

Voici mes recommandations pour s'entrainer :

  1. Premièrement, engagez-vous à vous entrainer quelques minutes par jour. Vous ne vous entrainerez pas de manière constante sans un fort engagement de votre part. Mais c'est un engagement facile : ça ne prendra pas beaucoup de temps, et vous serez facilement en mesure de vous entrainer si vous pouvez vous en souvenir. Prenez cet engagement parce que ça compte pour vous : ça va vous aider à être plus heureux, à mieux gérer le changement, à moins procrastiner, à avoir de meilleurs relations, à gérer le changement. Prenez d'autres personnes à témoins de cet engagement : quelqu'un que vous aimez, quelqu'un sur qui vous pouvez compter. Se prendre à témoin soi-même est bien, mais si vous voulez prendre cela au sérieux, prenez quelqu'un d'autre à témoin pour vous aider à vous entrainer quotidiennement.
  2. Réservez du temps pour vous entrainer. Juste quelques minutes le matin ou le soir, ou pendant la pause du midi. Réservez explicitement du temps, sinon vous ne pratiquerez pas.
  3. Mettez en place des rappels. Vous allez oublier de vous entrainer. Mettez un post-it sur votre ordinateur, mettez des rappels sur votre calendrier, sur votre téléphone, demandez à votre personne de confiance de vous le rappeler. Mettez un rappel en papier quelque part de manière à ce que vous puissiez le voir. C'est incroyablement important : la plupart des personnes sautent cette étape et ne s'entrainent jamais.
  4. Asseyez-vous et entrainez-vous quotidiennement. Commencez demain, juste 2-3 minutes. Faites signe à votre partenaire ou votre groupe de confiance quand vous avez fini. Voici l'entrainement : pensez aux signes que vous avez eu récemment qui montrent que vous vous accrochez à quelque chose. Pendant au moins quelques jours, essayez juste de vous rappeler autant que possible des signes du dernier jour environ. Ensuite, lorsque vous sentez que vous devenez meilleur à ça, essayez de voir l'idéal auquel vous vous accrochez et qui engendre ces signes. Ensuite, après quelques autres jours, entrainez-vous à voir le tort que ces idéaux vous causent. Ensuite, entrainez-vous vous quelques jours à laisser aller avec amour et compassion l'idéal. Puis, après quelques jours, entrainez-vous à voir les choses et les personnes telles qu'elles sont.

Vous n'avez pas besoin de vous entrainer à une compétence après l'autre si elles vous apparaissent faciles. Si vous pouvez facilement voir les signes, les idéaux et le tort qu'ils vous causent, alors entrainez-vous à lâcher prise directement.

Continuez à vous entrainer. Une fois que vous avez intégré l'entrainement quotidien, essayez ce qui suit dans votre session quotidienne. Considérez que, quoiqu'il arrive, vous allez finir par mourir. Tout le monde autour de vous finira par mourir. Les plantes et les animaux autour de vous vont aussi finir par mourir. Chaque objet de votre maison va finir par casser ou pourrir. C'est le déroulement naturel de la vie : tout change constamment et, à la place des anciennes choses, de nouvelles choses sont créées. Tout est n'est qu'impermanence. Voyez toutes les choses qui changent, meurent, se cassent et sont créées. Maintenant, considérez la futilité à essayer de vouloir tout garder à l'identique. Voyez comment tout est temporaire et comment vouloir que tout soit permanent ne peut que vous faire souffrir. Voyez comment le fait de ne pas vouloir que les choses meurent ne les empêche pas de mourir, mais ne fait que vous rendre anxieux car vous voudriez que les choses soient différentes de ce qu'elles sont. Et ensuite, voyez comment laisser aller ce souhait, comment accepter le fait que les choses changent par nature, et comment se détacher à chaque moment de ces choses qui changent va vous aider à être plus calme et plus heureux. Adoptez le « non attachement ». Acceptez la nature changeante des choses comme magnifique. Acceptez l'impermanence.

Continuez encore à vous entrainer. Cette séance quotidienne de lâcher prise n'est qu'un début. Dès que vous commencez à bien vous débrouiller à chaque étape, engagez-vous à prendre conscience des signes lorsqu'ils arrivent, tout au long de la journée, et pas seulement durement votre séance. Vous pouvez directement passer à cette étape si tout le reste vous semble facile. Lorsque vous prenez facilement conscience des signes lorsqu'ils arrivent, entrainez-vous aux autres étapes. Après un certain temps, vous allez réussir à faire cela dans le moment présent, tout particulièrement lorsque les enjeux ne sont pas trop élevés. Lorsque votre niveau d'émotion est au plus haut, il peut alors s'avérer très difficile de lâcher prise, il est alors préférable de juste ressentir l'émotion et de ne pas essayer d'y réagir tant que vous n'avez pas l'occasion d'être plus calme et de pratiquer le lâcher prise.

Si vous avez des difficultés à lâcher prise. Souvent, la partie du processus exigeant de lâcher prise peut être très difficile. Voici ce que je conseille :

Améliorez votre entrainement. Si vous vous surprenez à oublier de vous entrainer ou trouvez que vos entrainements sont de plus en plus entrecoupés, il y a des choses que vous pouvez améliorer :