Que faire de sa vie ?

Je ne sais pas ce que je veux faire, mais je sais ce que je ne veux pas faire. Ça vous semble familier comme sentiment ? Bienvenue au club ! La question qui suit est généralement : « mais qu'est-ce que je vais faire de ma vie » ? Voici la conclusion à laquelle je suis arrivé : pour savoir ce que vous ferez, il faut commencer par savoir ce que vous voulez être.

Se poser la bonne question

Lorsque que vous savez ce que vous ne voulez pas (ou plus) faire, c'est qu'il y a une raison. C'est que ce « faire » ne correspond pas avec votre « être ». Ça sonne faux, instinctivement vous le savez, vous le sentez. Et pourtant, vous ne savez pas quoi « faire » pour « être » mieux.

Peut-être que commencer par réfléchir à qui l'on veut être est la première chose à faire, non ? Si l'on a une idée de qui l'on veut être, il devient plus facile de savoir quoi faire.

Essayer toutes les voix est impossible, alors autant rétrécir votre champ de recherche un peu. Prenez 20 minutes au calme, et listez, par écrit (c'est important, la pensée seule ne suffit pas) les 3-4 valeurs les plus importantes à vos yeux. Je l'avais fait dans l'article au sujet de l'emploi que je venais de quitter.

Voici les trois valeurs qui m'animent :


  • Le partage,

  • Le respect,

  • La liberté.

Voilà les valeurs que je veux incarner, voilà ce que je veux être. Partant de là, il est plus facile de cerner le type de choses que vous pouvez faire. Pour ma part, par exemple, j'ai décidé d'essayer différentes choses :


  • Partage : écrire des livres, des articles de blog et partager du code source. Donner des formations.

  • Respect : respecter mes visiteurs en leur donnant un blog minimaliste, sans pub, sans cookies tiers.

  • Liberté : monter ma propre entreprise de consulting / formation / édition de livres.

Et ne croyez pas que cette liste soit figée, je la fais évoluer tout le temps. C'est d'ailleurs sa raison d'exister : pouvoir réfléchir dessus et la modifier. N'ayez pas peur de vous tromper, de ne pas avoir la bonne liste de valeurs, ou je ne sais quoi encore. Considérez-là comme un document de travail, un travail qui évoluera tout le long de votre vie.

Éliminer les pistes

Il y a deux types de personnes : celles qui sont sûres et certaines de ce qu'elles veulent être et faire, et il y a nous, les autres. Dans le coup, pour nous, ça va prendre un peu plus de temps, mais le jeu en vaut la chandelle.

Il va donc falloir essayer. Ce n'est pas parce que vous ne verrez pas le fruit de vos actes de suite qu'il ne faut même pas tenter. Pour ma part j'ai commencé il y a de ça environ un an. J'ai commencé à écrire mon livre sur l'éditeur de texte Vim. J'ai mis 9 mois à le finir. Après en avoir vendu 30 en une semaine, j'en vends environ 4 par mois maintenant. J'ai aussi tenté d'écrire un blog, et si vous êtes là à le lire, c'est qu'il sert à quelque chose.

Je n'avais aucune idée de si je pouvais écrire un livre, de si ça me plairait, de si je pourrais le finir. Pas plus que je ne savais si des gens seraient intéressés par lire ce que j'avais à écrire sur ce blog. Je me suis juste dit, à un moment, qu'il fallait que j'essaie pour savoir. Et me voilà. Je sais maintenant que j'aime écrire, et que ça me fait un bien fou. Je n'aurais jamais imaginé cela il y a un an, il a fallu que j'essaie pour ça.

Alors rendez-vous service, essayez. Trouvez des activités qui sont en accord avec vos valeurs, et lancez vous. Vous ne pouvez pas vous tromper. Ça ne peut être que bénéfique : ou vous trouverez quelque chose qui vous plait, ou vous aurez éliminé une possibilité. Vous avez juste à faire un choix et à l'essayer réellement.

Que faire de sa vie : gagner de l'argent

C'est bien beau tout ça me direz-vous, mais ça ne ramène pas d'argent à la maison. J'en conviens, j'ai le même « problème ». J'ai toujours voulu trouver « le travail » qui me conviendrait parfaitement et avec lequel je pourrais gagner ma vie. Mais j'ai pris conscience de quelque chose depuis : à vouloir avoir la vie extraordinaire des autres, on ne fait que passer à côté de la vie formidable que l'on a déjà.

Je crois que la clé pour « être payé à être soi même » est la patience. Tout d'abord, commencer par réfléchir à qui l'on est et à qui l'on veut être. Puis amorcer les changements et les savourer.

Je ne gagne toujours pas assez d'argent pour vivre grâce à mes écrits, mais j'ai amorcé le processus, et je suis sûr que cela portera ses fruits, un jour ou l'autre. Comme pour vous. En attendant, je continue à faire du consulting informatique en Freelance, ce qui me permet de dégager du temps pour écrire. Je me suis même mis à aimer le fait que l'informatique me permette de financer mes écrits, alors que je ne voulais plus en faire il y a de ça quelques mois.

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous. La mauvaise : tout cela prend du temps, et il y a peu de chance que vous y arriviez d'ici demain. La bonne : vous pouvez commencer aujourd'hui.

Share this Post: