Pourquoi avoir des rêves c'est être réaliste

« Il faut être un peu sérieux. Il va être temps d'arrêter de faire des plans sur la comète. C'est bien beau d'avoir des rêves, mais à un moment il faut redescendre sur Terre ». Et en quel honneur ? Êtes-vous sûr qu'il est plus raisonnable de tirer un trait sur ses rêves que de passer sa vie à essayer de les atteindre ? À mon avis, c'est de la connerie. Comme le dit Paulo Coelho dans L'alchimiste : « C'est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante ».

On vous a menti

Les rêves et les idéaux c'est bon pour les 68ards. L'homme « moderne » se doit d'être réaliste. Pour être intégré dans la société, il faut avoir un travail, une bonne situation, payer son loyer, ses factures, vous voyez le tableau. Le problème avec ça, c'est qu'être « intégré dans la société » n'a pas grand sens. Réfléchissez un peu. Est-ce que, une fois dans votre vie, vous vous êtes posé la question de savoir si, oui ou non, vous vouliez être intégré dans le type de société de référence dont vous avez hérité ?

La société qui compte pour vous, c'est votre société de « référence ». Généralement le type de société dans laquelle vous avez grandi. Pour moi, c'était une société ouvrière, où la sécurité de l'emploi et la réussite par le travail primaient sur tout. Pour vous, c'est certainement quelque chose de différent, mais vous avez, quoiqu'il en soit, hérité d'un type de société de référence. Il est important d'en prendre conscience. Il est important de prendre conscience que ce modèle de référence n'est pas le seul qui existe et n'est pas forcément celui qui vous convient.

Ce n'est pas parce qu'avoir des rêves et chercher à les réaliser n'avait pas de sens dans votre société de référence que c'est forcément le cas. C'est même tout le contraire.

Les rêves vous guident

Avoir des rêves ce n'est pas être utopiste. Avoir des rêves c'est être réaliste. Car oui, quoique « les gens » en disent, la personne qui sait vers où elle se dirige est bien plus réaliste que la personne qui avance à l'aveuglette dans sa vie, sans jamais s'être demandée pourquoi. Est-ce qu'il vous viendrait à l'idée de vous diriger dans la rue les yeux fermés ? Vous préféreriez surement savoir où vous allez en appréciant la beauté du paysage.

Avoir des rêves c'est avoir une ligne directrice, savoir vers quoi l'on va. Ce qui est important ce n'est pas vraiment de réaliser ses rêves, mais c'est de prendre plaisir à essayer. Le bonheur ce n'est pas d'atteindre son rêve, c'est de réaliser la chance que l'on a d'en avoir.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : ce n'est pas facile, loin de là. Nous ne vivons pas dans un monde de Bisounours où tout va toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes. Vivre sa vie consciemment ça s'apprend et ça s'entraîne. Mais quoiqu'il en soit, c'est la seule façon de vivre et non de survivre.

Le courage de vivre

Finalement, on en revient toujours au même : lorsque l'on arrête de se trouver des excuses on commence à se trouver une vie. Car peu importe que l'on ait ou pas les moyens de réaliser ses rêves, ce n'est pas une raison pour ne pas essayer. Ce n'est pas parce que je ne peux pas réaliser quelque chose maintenant que je ne le pourrais pas plus tard. La seule façon de le savoir, c'est d'essayer et d'y croire.

J'en vois 2-3 au fond répéter toujours la même rengaine : c'est bien beau ton truc, mais ça ne va pas payer mes factures à la fin du mois. Là n'est pas le sujet, à moins que payer vos factures à la fin du mois soit le rêve de votre vie. L'idéal c'est de réussir à vivre ses rêves tout en étant payé pour. Mais ça, c'est comme tout, ça demande du travail et de la persévérance. Et surtout, pour y arriver, il faut bien commencer un jour. On a rien sans rien, même pas nos rêves.

Share this Post: