La troisième compétence : identifier le préjudice

Cet article fait partie de la traduction du livre « The one skill » de zenhabits

Vous avez remarqué le signal et vous êtes maintenant capable de voir l'idéal qui en est la cause. Mais qu'est-ce qui pose problème dans le fait d'être en colère, jaloux ou d'éprouver des sentiments de malaise ? Est-ce que ce n'est pas aussi ça, être humain ? En effet, cela fait partie intégrante de notre condition humaine, et il n'y a aucun souci avec le fait d'éprouver ces sentiments. En revanche, s'accrocher à ces sentiments peut être la source de notre malheur et prolonger notre stress jusqu'à ce qu'il atteigne un niveau malsain. Ce stress endommage nos relations : nous avons tendance à en vouloir aux gens autour de nous. Il se peut même que notre relation à nous-même s'en trouve endommagée, à force d'être en colère et frustré contre nous-même, à force de s'accrocher à nos idéaux.

Avoir des sentiments ou des idéaux n'est donc pas le problème : ils font partie de notre condition humaine. Mais si ces idéaux portent préjudice aussi bien à nous-même qu'aux autres, il est peut-être temps de s'en débarrasser.

Lorsque nos idéaux nous permettent d'avoir une influence positive sur ce monde, alors nous n'avons pas besoin de nous en débarrasser. Par exemple, un idéal peut nous permettre d'être généreux et plein de compassion. Il n'y a rien de mal avec le fait d'avoir des idéaux. En fait, je ne pense pas que l'on puisse se passer d'en avoir.

C'est lorsque que l'idéal nous cause du tord que nous ferions mieux de nous en débarrasser.

Alors, lorsque que vous remarquez le signal et l'idéal qui en est la cause, demandez-vous s'il vous cause du mal, à vous ou à votre entourage. Pour la colère ou ce type de sentiment négatif, il est presque certain qu'ils sont dommageables.

Quand l'on se rend compte des dommages qui sont causés, alors lâcher-prise est un acte de compassion. C'est une façon d'arrêter la souffrance. Lâcher-prise peut être quelque chose de pénible, après tout, ces idéaux constituent souvent une grosse partie de nous-même et de notre façon de voir le monde. Mais la souffrance induite par le lâcher-prise est souvent négligeable par rapport aux bénéfices engendrés lorsque l'on se débarrasse de quelque chose qui nous blesse et blesse ceux autour de nous.

Entraînez-vous à voir les dommages causés lorsque vous remarquez le signal et l'idéal. Vous deviendrez efficaces en peu de temps.

Share this Post: