Gérer les distractions

Cet article fait partie de la traduction du livre « The one skill » de zenhabits

Les distractions sont la face cachée de la procrastination : nous ne voulons pas nous concentrer sur quelque chose parce que c'est inconfortable ou compliqué, et donc nous nous laissons aller aux distractions. Ces distractions sont confortables et faciles. Nous sommes doués pour les réaliser. Nous n'avons pas à les craindre, nous n'avons pas à avoir peur d'échouer, nous n'avons pas à redouter l'inconfort ou l'incertitude. Des jeux vidéos, à la lecture sur internet, aux réseaux sociaux en passant par la télé, les distractions occupent nos esprits.

Alors comment gérer l'attrait de ces distractions ?

Sans grande surprise, nous pouvons nous exercer à les laisser partir, à nous en débarrasser.

Essayez ce petit exercice de « lâcher prise » :

  1. Notez quelle distraction vous attire et qu'est-ce qu'elle a d'attirant pour vous. Peut-être qu'elle vous apporte de la reconnaissance ou une petite dose de quelque chose d'intéressant et de divertissant. Ce qu'elle vous apporte est justement ce dont vous manquez, et c'est pourquoi elle vous attire tant.

  2. Maintenant, considérez quels sont les désavantages de cette distraction. De quelle manière vous pose-t-elle problème ?

  3. Voyez le côté éphémère de cette distraction : elle vous apporte un bonheur temporaire, mais non un bonheur durable. Vous recevez une dose de plaisir mais vous avez besoin d'une autre dose immédiatement après et ainsi de suite sans que ça ne finisse jamais.

  4. Essayez de laisser partir la distraction, juste pour un petit bout de temps. À la place, exercez-vous à être content de votre vie sans cette distraction. En quoi pourriez-vous être reconnaissant dans cette vie sans distraction ?

  5. Quelles autres sources de bonheur pouvez-vous trouver qui viennent de l'intérieur de vous-même, plutôt que de l'extérieur (comme c'est le cas des distractions) ? Pouvez-vous être heureux avec vous-même ? Pouvez-vous profiter de l'activité qui est en face de vous, comme lire une nouvelle, écrire quelque chose ou passer du temps dans la nature ?

  6. Rendez-vous compte de la liberté qui apparait lorsque vous laissez partir une distraction. C'est une bonne chose.

Cet exercice, réalisé petit à petit, n'est pas difficile. Essayez-le maintenant, pour quelques minutes, puis de nouveau dans quelques temps. Vous verrez, vous vous améliorerez avec le temps.

Share this Post: