Comment vivre de sa passion : le récit d'Antonia

L'article d'aujourd'hui est un peu particulier. Il inaugure (enfin je l'espère) une série d'articles sur vos expériences de vie, sur vos aventures qui valent la peine d'être racontées et qui pourront motiver d'autres personnes.

C'est Antonia (du site Flor-Esser) qui ouvre le bal aujourd'hui. Elle nous raconte comment elle est passée d'une vie "classique" mais ennuyeuse (elle travaillait dans l'évènementiel) a une vie pleine de sens à vivre de sa passion (en tant qu'aromathérapeute et écrivain). On se rend compte ici que les « mauvais » moments sont généralement ceux qui font avancer.

Si vous aussi vous voulez partager votre aventure de vie, n'hésitez pas à me contacter.

Et bien...en ce qui me concerne ça a été plutôt long et source de beaucoup de frustration, de souffrance jusqu'au jour où j'ai fait mon Master en Coaching. À la base j'ai un BTS de tourisme et j'ai travaillé dans l'évènementiel pendant plus de 10 ans (jusqu'en 2008).

Suite à une grosse dépression en 1999 (j'ai 31 ans à ce moment-là), je découvre que ma vie n'a aucun sens pour moi, que je suis profondément vocationnelle et j'ai besoin de donner un sens à ce que je fais, aux heures que je passe au travail et aux efforts qui en découlent.

À partir de là c'est compliqué !

Grâce à cette dépression je découvre mon intérêt pour la psychologie, la relation d'aide, le développement personnel et surtout la connaissance de soi, chose que j'entreprends de faire alors (et ça dure encore évidemment !!!).

Tout en continuant à travailler en tant que freelance dans l'évènementiel, je me forme d'abord dans le Conseil en Fleur de Bach et autres florithérapies, mais je n'ai pas suffisamment confiance en moi même et je trouve cela "léger" pour se lancer et pour pouvoir en vivre, et je n'avais pas tort ! Donc là commence la souffrance et la frustration et je poursuis mon travail sur moi.

Puis en 2008 j'ai un gros déclic et je décide que ça suffit, je dis NON à cette souffrance et je m'inscris à ce fameux Master de Coaching alors que je suis sans travail et sans ressources économiques ! Je crois en ma bonne étoile et me dis que je trouverai le moyen de le payer, et effectivement je trouve un travail presque immédiatement et je peux donc suivre cette formation...qui va changer radicalement ma vie, ma façon de me voir et de voir la vie.

Deux ans auparavant j'avais connu une aromathérapeute qui va m'introduire dans la connaissance des huiles essentielles, ceci va devenir une passion et à la fin de ma formation de Coaching à nouveau les doutes m'assaillent et j'ai du mal à croire que je pourrais gagner ma vie en tant que Coach (et je n'avais pas tort !), alors je fais un choix et je décide de faire de ma passion pour les huiles essentielles un métier !

Et ensuite tout est allé très très vite. Je continue à proposer des stages d'aromathérapie (j'avais commencé en octobre 2008) et quelques mois après je deviens la formatrice de Pranarôm Espagne. Je voyage plusieurs fois en Belgique pour approfondir mes connaissances auprès de Dominique Baudoux, une éminence du secteur et PDG de Pranarôm International.

Aujourd'hui (c'est à dire presque quatre ans plus tard) je vis exclusivement de mes formations en aromathérapie que je propose en Espagne et en France ! Je deviens écrivaine...mon livre sur l'aromathérapie sera publié l'année prochaine en Espagne et j'ai de beaux projets qui je l'espère verront le jour dans un délai raisonnable.

J'ai encore beaucoup de peurs à affronter et parfois le courage prend des vacances ! Mais c'est vrai que le fait d'avoir affronté quelques-unes de mes plus grandes peurs m'a fait découvrir des talents insoupçonnés ! Notamment le don de la communication, de l'enseignement et le goût de l'écriture !

J'ai appris que la confiance en soi se développe très vite lorsqu'on s'expose et lorsqu'on fait face aux difficultés. Moi j'ai très longtemps fuit les difficultés, et j'ai pu me rendre compte que c'est la pire des choses à faire, ça ne fait qu'alimenter le manque de confiance en soi, la frustration et la souffrance.

Ce qui m'a beaucoup aidé aussi c'est le sentiment de gratitude ! Ce sentiment là c'est comme une baguette magique ! Et je recommande vivement à tous ceux qui commencent ce voyage vers la pleine réalisation de soi de mettre dans leur sac de voyage, outre le courage, une grande fiole de gratitude, d'en consommer chaque jour et de ne pas oublier de la remplir !

Evidemment l'intuition aussi est une compagne de voyage indispensable, pas facile de savoir si c'est elle qui nous accompagne, mais moi j'ai découvert qu'elle rempli mon cœur d'alégresse quand je suis sur la bonne voie et elle le fait se serrer quand je ne vais pas dans la bonne direction !

Et puis pour paraphraser Paolo Coelho, je confirme que lorsqu'on est sur notre voie et qu'on y croit, tout l'Univers conspire en notre faveur ! Et c'est le plus merveilleux des alliés !

Share this Post: