Comment être simplement fier de soi

J'ai quelque chose à vous avouer : pendant longtemps, peu importe ce que je faisais, je n'ai jamais vraiment été fier de moi-même. Et j'ai dans l'idée que c'est le cas de pas mal d'entre vous aussi. J'ai récemment trouvé la raison, et la solution qui va avec.

Être fier de soi : de la façon de voir les choses

Voici une histoire qui résume bien la situation :

Un passant s'arrête sur un chantier devant trois tailleurs de pierre et demande à chacun ce qu'il fait.
- Je taille une pierre, répond le premier.
- Je travaille pour gagner ma vie, dit le second.
- Je construis une cathédrale, dit le troisième.

Comme ces ouvriers, nous avons le choix de nous voir bâtisseur de cathédrale ou simple tailleur de pierre. Le métier est le même, mais l'état d'esprit de la personne qui l'effectue est totalement différent. Le bâtisseur de cathédrale n'est pas fier de ce qu'il fait, il est fier de ce qu'il est.

Je vous vois venir d'ici : « oui enfin ils ne construisent pas un abris de jardin, c'est cool une cathédrale » ! Croyez-moi, ça n'a rien à voir avec ce que vous faites, mais uniquement avec la façon dont vous le voyez.

Certains « techniciens de surface » se voient comme de simples balayeurs, d'autres comme une des pièces maîtresse de tout commerce et de toute entreprise.

Peu importe ce que vous faites

J'ai repris mes études, fini par obtenir une thèse, été directeur technique de plusieurs entreprises, j'en ai créé deux moi-même et j'ai travaillé pour une startup américaine. Beau pedigree non ? Foutaise. Ça ne m'a pas rendu plus fier de moi pour autant.

Jusqu'où continuer cette surenchère de « choses à faire » ? Jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'il est trop tard pour autre chose ?

Paradoxalement, lorsque j'ai décidé de quitter mon emploi, j'ai ressenti ce sentiment de fierté.

C'est là que j'ai commencé à réaliser qu'au lieu de chercher quoi faire, je devais prendre conscience de qui j'étais.

Ce qui compte c'est ce que vous êtes

Nous devrions pouvoir être fier de ce que nous sommes tous les jours. Vous avez le choix, tous les soirs, d'être :

  • déçu de tout ce que vous n'avez pas fait,
  • ou fier de tout ce que vous avez accompli.

Le verre à moitié vide ou à moitié plein, c'est une question de choix.

Nous accomplissons tous énormément de choses dont nous pouvons être fier, car elles expriment qui nous sommes :

  • Prendre des nouvelles de quelqu'un
  • Laisser sa place à une personne dans le bus
  • S'arrêter pour laisser traverser un piéton sous la pluie
  • Avoir eu le courage de passer un coup de téléphone
  • Avoir aidé un collègue
  • Dire merci
  • Rendre un sourire

Je vous laisse compléter la suite. Autorisez-vous à être fier de vous pour ce que vous êtes, plus que pour ce que vous faites.

Ayez l'humilité de reconnaître que vous faites déjà beaucoup, et que tout ce qu'il vous reste à faire c'est à être fier de ce que vous êtes déjà.

Et vous, quand avez-vous pris le temps d'être fier de ce que vous étiez pour la dernière fois ?

Share this Post: